le-monde-actuel.fr
Image default
Le monde d’aujourd’hui

Qui choisit les dessins sur nos pièces de monnaie ?

Un arbre sur les pièces de deux euros françaises, un aigle héraldique sur celles d’Allemagne, une harpe sur celles d’Irlande et le portrait d’Albert II sur celles de Monaco. Vous manipulez des pièces de monnaie tous les jours, mais vous êtes-vous déjà demandé qui avait choisi les dessins sur nos euros ?

Le 21 juin 1996, le Conseil européen, réuni à Florence, a décidé que les futures pièces en euros auraient une face commune à tous les pays concernés. Pour choisir les dessins qui figureraient sur cette face – le revers -, un concours a donc été organisé à l’échelle européenne.

Près d’un an plus tard, le Conseil européen a annoncé le grand gagnant à Amsterdam. Il s’agit de Luc Luycx, un Belge travaillant à la Monnaie royale de son pays. Ses dessins représentent l’Union européenne à différentes échelles : les pièces de 10, 20 et 50 centimes ainsi que celles de 1 et 2 euros contiennent une carte de l’U.E., tandis que les pièces de 1, 2 et 5 centimes situent l’Union européenne par rapport à l’Afrique et à l’Asie. En observant attentivement vos pièces de monnaie, vous verrez que les initiales « LL » y sont gravées !

La Marianne, la Semeuse et l’Arbre étoilé : les dessins français

L’autre face de nos pièces, l’avers, est différente en fonction du pays. Pour choisir les dessins, chaque pays a donc procédé comme il le souhaitait. Pour la plupart, comme en Allemagne, la sélection s’est faite par le biais d’un concours ouvert aux experts en numismatique. La France est le seul pays à avoir ouvert son concours à « tous les Français, domiciliés en France et à l’étranger, ainsi qu’aux étrangers domiciliés en France ».

La Semeuse et l’Arbre étoilé sont, avec la Marianne, les dessins choisis pour les euros français.

Résultat, en quelques mois, la Direction des monnaies et médailles a reçu 1 240 propositions de dessins ! Un jury a ensuite réalisé un sondage auprès de la population pour valider son choix et trois dessins ont été retenus :

  • La Marianne, présente sur les pièces de 1, 2 et 5 cents, a été dessinée par Fabienne Courtiade, graveur à la Monnaie de Paris,
  • La Semeuse, qui figure sur les pièces de 10, 20 et 50 cents, a été modernisée par Laurent Jorio, aujourd’hui designer mais étudiant à l’époque,
  • Enfin, l’Arbre étoilé, qui se trouve sur les pièces de 1 et 2 euros, a été créé par Joaquin Jimenez, graveur pour les Monnaies du plusieurs pays, dont la Monnaie de Paris.

Et les pièces commémoratives ?

En plus de ces euros, chaque pays a le droit d’émettre deux pièces commémoratives par an. Là encore, les dessins peuvent être choisis par concours, avec sélection par un jury d’experts ou vote des citoyens. Une pièce commémorative commune peut également être créée pour commémorer un événement touchant l’ensemble de l’U.E. ! Ainsi, lors du second semestre 2015, une pièce célébrant les 30 ans du drapeau européen sera mise en circulation. Plus de 100 000 citoyens européens ont voté et c’est l’oeuvre de George Stamatopoulos, concepteur à la Banque de Grèce, qui a remporté ce concours géant.

Partager Tweeter Envoyer Partager

A lire aussi

Impôt sur le revenu : le barème pour 2016

Irene

Colocation : les annonces les plus loufoques

Irene

Hugavenue – Comment se désinscrire ?

Irene

Bourse : comment créer mon portefeuille ?

Irene

Quelle fiscalité pour mon assurance-vie ?

Irene

Nuisibles : comment m’en débarrasser ?

Irene