le-monde-actuel.fr
Image default
Le monde d’aujourd’hui

Cours de musique pour mes enfants : combien ça coûte ?

Apprendre à jouer du violon ou du piano, maîtriser les règles du solfège… tout cela ne se fait pas en un jour et requiert un investissement financier non négligeable. Voici les frais à prévoir si mon enfant souhaite faire de la musique.

La méthode classique pour faire découvrir la musique à mon enfant est de lui faire suivre un cursus public dans l’un des nombreux « conservatoires de musique, danse et art dramatique » de France.

Cette formation se compose de cours de solfège, qui incluent de la lecture de partitions, du chant, de la théorie musicale et des dictées de notes :

  • Avant les cinq ans de mon enfant, je peux l’inscrire aux cours d' »éveil » musical qui ne sont pas nécessaires pour intégrer le premier cycle de solfège,
  • Le premier cycle de solfège s’étale sur 3 à 5 ans, à raison de 2 ou 4 heures hebdomadaires,
  • Vient ensuite un deuxième cycle de solfège, lui aussi de 3 à 5 ans, avec 4 à 7 heures par semaine, qui donne accès au brevet de fin de 2e cycle,
  • Enfin, un troisième cycle de 2 à 4 ans mène à l’obtention d’un certificat d’études musicales (CEM) (source : Médiathèque de la Cité de la musique).

Ces cours de solfège impliquent d’acheter des manuels spécialisés, ainsi que des cahiers à portées.

Mais ce n’est pas tout ! Le but de cette formation est quand même d’apprendre à mon enfant à maîtriser un instrument de musique ! Je devrai également financer :

  • Des cours individuels d’instrument : violon, cor, saxophone, piano, hautbois… selon les goûts de mon enfant,
  • Voire des séances de répétition avec un orchestre ou de musique de chambre (un type de musique qui est joué par un petit ensemble d’instruments) une fois qu’il aura acquis des compétences instrumentales de base.

Les cours particuliers

Si mon enfant ne souhaite absolument pas faire de solfège, qu’il n’a pas le temps pour cela ou encore qu’il est un peu tard pour qu’il s’y mette (s’il est déjà au lycée…), je peux lui payer des cours d’instrument en compagnie d’un prof particulier.

Il est tout à fait possible d’apprendre à jouer de la guitare ou des percussions, par exemple, sans savoir lire les partitions musicales. Et donc sans prendre de cours de solfège ! En revanche, pour d’autres instruments comme le violon, cela risque d’être bien plus difficile…

Les tarifs des cours particuliers sont très variables et peuvent aisément dépasser le coût d’une formation dans un conservatoire sur une année.

L’achat d’un instrument de musique

Outre les dépenses liées à la formation, je ne dois pas oublier les frais d’achat de matériel ! Et en matière de prix, tous les instruments de musique ne sont pas logés à la même enseigne : une trompette ou une clarinette n’aura pas le même prix qu’un basson (un instrument à vent de 2,5 mètres environ) ou qu’un piano…

Heureusement, des établissements spécialisés proposent des instruments à la location, et les écoles de musique réservent souvent à leurs élèves des salles dans lesquelles ils peuvent s’entraîner à jouer du piano ou des percussions.

Partager Tweeter Envoyer Partager

A lire aussi

Divorce : quelles sont les options pour la garde des enfants ?

Irene

Habitat alternatif : quelles sont les règles ?

Irene

Taxe sur les résidences mobiles, comment ça marche ?

Irene

Qu’est-ce que la prime à la naissance ou à l’adoption ?

Irene

Consommer local : quels avantages ?

Irene

Meetic – Comment se désinscrire ?

Irene