le-monde-actuel.fr
Image default
Santé & Bien-être

La syllogomanie : Et si le problème était ailleurs…

La syllogomanie finit toujours par nuire à celui qui en souffre et ses proches.

Ce trouble limite en effet la mobilité dans la maison. Et il est également dangereux pour la santé.

Vous amassez sans pouvoir vous arrêter ? Vous n’avez pas la force de jeter vos vieilles babioles ?

La syllogomanie : Et si le problème était ailleurs…

Découvrez plus sur la syllogomanie…

La syllogomanie : Comprendre l’accumulation compulsive

La syllogomanie est un trouble qui pousse une personne à amasser et à accumuler.

Elle se caractérise par :

  • Une accumulation excessive d’objets sans valeur et de qualité douteuse
  • Un attachement exagéré à ces derniers
  • Un refus de s’en détacher
  • Une ignorance des dangers qu’ils peuvent occasionner

On ne connaît pas encore la cause exacte de la syllogomanie.

Il semble que le cerveau des personnes souffrant de ce trouble métabolise le glucose de manière différente.

Mais à ce jour, aucun lien avec le trouble en lui-même n’a été établi.

Il est néanmoins certain que la syllogomanie n’est pas un TOC.

La syllogomanie : Un problème psychologique…

Les causes organiques n’étant pas évidentes, on peut penser que le problème est d’ordre psychologique.

Et à raison !

Ce trouble est souvent associé à d’autres problèmes relevant du subconscient : phobies, anxiété, addictions…

En TCC, il s’explique d’ailleurs par diverses raisons :

  • La peur de prendre une décision, de faire un choix, de se tromper et de regretter.
  • La considération excessive des objets, les croire indispensable et irremplaçable même si ce n’est pas le cas.
  • L’angoisse de la séparation, la peur du sentiment de perte

La syllogomanie : Comment la traiter ?

A ce jour, les traitements pharmacologiques ne peuvent pas guérir entièrement la syllogomanie.

Ils visent surtout à alléger les symptômes afin d’améliorer la situation du malade, et afin de lui éviter un internat.

La thérapie cognitivo-comportementale peut être envisagée. Selon les chiffres, elle serait efficace à 50%.

Pour en savoir plus sur la TCC, lisez cet article : « Thérapie cognitivo-comportementale : Le tour en 3 questions… ».

Thephotoholic © freedigitalphotos.net

Recherches Populaires:

A lire aussi

Bien-être : pourquoi aller au spa en couple ?

administrateur

Le Régime Flexitarien : 10 points à retenir

Irene

Comment devenir hypnothérapeute ?

Irene

Les bases de la nutrition

Irene

Les différents types de créatine

Irene

Un symptome de crise d angoisse est souvent spectaculaire.

Irene