le-monde-actuel.fr
Image default
Lifestyle

Je me remets au sport (ceci n’est pas une blague)

Après près de 10 ans de danse classique suivi d’un néant sportif de 7 ans, il était plus que temps que je m’y remette, non ?! Oui, mais pas facile. Encore moins easy sachant qu’entre temps je me suis mise à fumer, bosser, avoir une vie bien remplie et surtout à avoir un joli poil, euh baobab pardon, qui a poussé dans le creux de la main. L’Usine, la salle de sport hyper branchée de Paris, a sans doute entendu mes prières puisqu’on m’a offert un abonnement de 6 mois. En échange : je vous raconte mes séances laborieuses, mes coups de barre, comment j’ai réussi à mouiller un tee-shirt gris en 3 minutes 30 et toutes les joyeusetés du sport en salle. Ca vous va ?

Avant tout, il y a eu le choix de la tenue. Oui parce que bon, moi je suis plutôt calée escarpins, vous voyez. Les baskets, hormis les Converse, j’y connais que dalle. Enfin, sauf depuis 3 semaines puisque j’ai fait un saut chez Go Sport pour investir dans la paire cool, légère et pas trop chère. J’ai opté pour des Asics. Parce qu’elles sont roses (pouffe, moi ?). En fait, j’ai surtout suivi les conseils des gens qui me suivent sur Twitter, après y avoir lancé un appel à l’aide.

Quid du reste ? Un short (un peu rose…), un tee-shirt gris. Et le tour est joué. Ah, et un élastique aussi : parce que faire du sport avec les cheveux lâchés, c’est juste une hérésie : tu transpires. (J’avais oublié la véritable signification de ce mot jusqu’à il y a 3 semaines…).

Et la salle de sport alors ? Moi je vais à L’Usine Beaubourg, dans le Marais. Ce n’est pas très loin de chez moi : gros avantage. Et en plus, les gens sont sympas. Le personnel, j’entends. Parce que sinon, on te laisse tranquille. Pas de regard lubrique qui te mate en train de faire de la course sur tapis. Ah, et le tapis, parlons-en justement : écran intégré qui me permet de mater plein de merdes (mais aussi les infos si je veux) dessus. Et bizarrement, ce système me permet de courir plus longtemps que prévu, sans même que je m’en rende compte.

Il y a aussi des cours collectifs, mais je n’y ai pas encore assisté. Mais, dès mon premier jour à L’Usine Beaubourg j’ai eu droit à 1h de test avec un coach. J’y ai appris plein de trucs sur mon corps. On a même calculé son âge (à mon corps, pas à mon coach..!) : 18 ans. Ca va, je suis en bonne santé. J’ai un peu de graisse mais pas trop. Mes os sont lourds. Je suis endurante. Je n’ai pas de force. J’ai des soucis de souplesse liés à mes genoux. Et grâce à tous ces tests, je sais ce que je peux faire et ne pas faire. Bien !

Maintenant que je vous ai presque tout raconté, vous êtes prêtes à suivre mes efforts chaque mois ?! 😉

Tags: beaubourg, club de sport, l’usine, l’usine beaubourg, paris, salle de sport

A lire aussi

J’ai banni l’eau du robinet sur mon visage

Irene

Notre top 10 des manucures pour les fêtes !

Irene

Livres beauté, mes petites recommandations

Irene

Voici le tuto make-up le plus drôle du moment

Irene

Tatouage des sourcils : le pour & le contre

Irene

Mon vanity pour un week-end à Rome (tous les 2 sans personne)

Irene