le-monde-actuel.fr
Image default
Société

Mieux connaitre un CFA

Mieux connaitre un CFA
Notez cet article

Le CAF du 91 ou Centre de Formation des Apprentis est un établissement qui propose des formations aux jeunes âgés de 16 à 25 ans. Il leur fournit une formation théorique comme dans n’importe quel autre institut de formation professionnelle. Mais ces apprentissages sont aussi complétés par des formations pratiques et technologiques au sein d’entreprise. A l’issu de ces formations, les apprentis obtiennent des diplômes. Ils gagnent aussi des expériences professionnelles grâce au stage en entreprise. Toute cela optimise leur chance d’intégration dans l’univers du travail quel que soit le domaine d’activité qu’ils souhaitent intégrer selon les formations qu’ils ont suivi.

Plus d’informations sur le CFA

Toute une palette de formations diplômantes est proposée aux apprentis au sein d’un CFA. Ils peuvent obtenir un CAP, un BAC pro, etc. jusqu’au diplôme d’ingénieur. Les CFA forment des professionnels dans divers domaines reconnus sur le marché du travail. Il n’y a aucune différence entre les cours, les enseignements et les examens dispensés qui sont donnés par les CFA et les établissements de formation professionnelle habituels. Les apprentis dans les CFA ont seulement l’avantage de se familiariser avec l’univers professionnel et de vivre le travail dans des conditions réelles par rapport aux étudiants qui suivent des cursus classiques. Ils bénéficient aussi des aides données par les formateurs. Ces derniers avisent les maîtres d’apprentissage sur les éléments importants essentiels à la formation de l’apprenti.

L’organisme gestionnaire qui prend en main l’administration d’un Centre de Formation des apprentis peut être privé (entreprises, etc.) ou encore des organismes publics (chambres des métiers, CCI, etc.).

Combien de temps dure la formation en CFA ?

C’est le niveau de compétences mais aussi les connaissances de l’apprenti qui détermine la durée de la formation dans un centre de formation d’apprentis. Plus un apprenti vise donc un niveau important, plus il a d’heures d’enseignements élevé. Dans tous les cas, il doit passer un minimum de 400 heures de formation pour une année d’études. Si jamais il échoue à un examen, il refera un minimum de 250 heures en guise de redoublement.

L’apprenti passe seulement les deux tiers de son temps de formation au sein d’un CFA du 91. Le tiers restant, il doit le dépenser dans une entreprise pour faire des formations pratiques et technologiques.

Divers paramètres peuvent déterminer le rythme de l’alternance, c’est-à-dire l’alternance des périodes en centre de formation et des périodes en entreprise. Le diplôme visé, le CFA choisi ou encore le métier souhaité peuvent changer les donnes.

Les examens au sein des CFA

L’obtention d’un diplôme au sein d’un CFA est précédée par des examens. Les règles sont les mêmes que celles de l’enseignement général. L’objectif est de tester si l’apprenti a bien assimilé les cours et s’il a bien intégré les connaissances lors des formations pratiques.

La présence lors des examens au CFA du 91 est une obligation que l’apprenti signe dans son contrat d’apprentissage. Cette épreuve est prévue dans le cadre de son diplôme ou titre professionnel. L’entreprise auprès de laquelle l’apprenti fait sa formation pratique est d’ailleurs contrainte de lui laisser 5 jours de congés pour les examens. Cela est aussi prévu dans le contrat signé au préalable.

Relation entre l’apprenti, son entreprise, et son CFA

Il y a trois outils qui sont mis en place pour optimiser la coordination des actions de l’apprenti, de son entreprise, et de son centre de formation. Cela assure aussi la transparence de l’information entre ces trois parties.

Le premier outil est le livret d’apprentissage. Il s’agit d’un document obligatoire qui permet aux deux encadreurs professionnels et pédagogiques de suivre l’évolution de l’apprenti. Ils évaluent son évolution par rapport aux formations théoriques et pratiques qu’il reçoit. Ils lui fixent également des buts à atteindre. Pour l’apprenti, ce livret l’aide à mieux se concentrer sur son examen et à coordonner ses acquis théoriques avec les actions qu’il mène dans son monde professionnel.

Le second outil est le document de liaison. Il est particulièrement utile pour le maitre d’apprentissage pour résumer les buts poursuivis par l’apprenti. Cet outil est utilisé pour déterminer sa capacité en entreprise pendant les périodes de formation au sein du CFA du 91. Ce document détermine le changement des compétences et aptitudes acquises par l’apprenti et celles qu’il est censées atteindre à travers le reste de sa formation.

Le dernier outil nécessaire est la fiche navette entreprise-CFA. Ce support sert de carnet de correspondance pour l’apprenti. Il y note ses observations, ses remarques, ses questions et ses recherches. C’est une sorte de journal pour l’apprenti. Il l’utilise pour faire une auto-évaluation.

L’apprenti n’est pas nommé élève puisqu’il jouit du statut de salarié de l’entreprise qui l’a engagé. Il bénéficie alors d’un gain en fonction des heures travaillées pendant les formations pratiques.

D’autres informations à savoir

La rentrée dans un centre CFA du 91 a habituellement lieu entre les mois de septembre et octobre. Pour les apprentis qui bénéficient de dérogation, ils peuvent avoir une rentrée pour une autre date. Cela dépend de la signature de contrat avec l’entreprise. Les heures passées au CFA ou dans les entreprises sont variables en fonction du diplôme visé et du type de métier que l’on souhaite intégré.

Pour la vie en tant qu’étudiant en particulier, les apprentis peuvent faire des rencontres, des échanges et des partages entre eux dans le centre ou bien dans les entreprises qui les embauchent. Ils peuvent faire des partages d’expériences et créer leurs propres réseaux pour s’entraider.

Il faut aussi noter que le CFA a des missions et des obligations singulières vis-à-vis des apprentis. Il doit par exemple lui donner des informations diverses concernant la formation et les entreprises qui recrutent.

Pour ce qui est du financement des formations, l’Etat représenté par la Région peut donner des subventions. Il y a tout de même certaines parties des frais qui doivent être pris en charge par l’apprenti. L’achat des matériels et outils utiles pour l’apprentissage que ce soit au CFA ou bien dans l’entreprise peut aussi être pris en main par l’apprenti lui-même.

Related posts

Quels outils utiliser pour communiquer avec vos équipes?

Journal

France : la loi mobilité pour une réforme du secteur des transports

Tambi

Comment choisir son entreprise de sécurité

Journal