le-monde-actuel.fr
Image default
Santé & Bien-être

Booster son métabolisme avec la leucine et HICA

By Footbridge on 04/03/2012

Si vous êtes nouveau sur ce blog, vous pouvez vous abonner au feed RSS. Merci et bonne visite !

La leucine, un acide aminé

Vous le savez très certainement, la Leucine a beaucoup fait parler d’elle au cours de ces dernières années car il s’agit d’un acide aminé majeur pour la construction musculaire. Les scientifiques se sont rendus compte que la leucine pouvait déclencher l’anabolisme musculaire, favoriser la synthèse des protéines et entraîner la prise de masse plus rapidement lorsqu’elle était isolée ou sous forme libre. Sous cette forme, la Leucine a prouvé qu’elle augmentait les capacités anabolisantes des hommes de plus de quarante ans et qu’elle constituait un élément clé de la signalisation anabolisante cellulaire à tous les âges.

Quand la science découvre ce que la Leucine peut faire pour vous

Les articles scientifiques sur la leucine ne cessent de souligner les effets de cet acide aminé sur un ensemble de signaux cellulaires (mTOR…) responsables de l’anabolisme. Il faut dire aussi que l’on a pas attendu la science pour découvrir l’intérêt des BCAA sur le corps humain, notamment au niveau énergétique, sur la préservation du glycogène et du muscle maigre. Aujourd’hui, des millions d’athlètes se basent chaque jour sur les BCAA comme sur une nouvelle religion et la leucine est particulièrement responsable de cette supplémentation.

À partir de la Leucine, il existe un nombre considérable de variantes anabolisantes, dont certaines sont connues depuis plus de 20 ans. Le KIC (kétoisocaproate) ou le HMB (hydroxy méthylbutyrate) sont utilisés depuis des décennies par les athlètes avec plus ou moins de succès, en fonction de la réponse génétique particulière de chaque bodybuilders. Les résultats du HMB, du KIC et d’autres métabolites de la Leucine ont cependant permit à la majorité des pratiquants de la musculation de conserver leurs gains et de bénéficier d’un gain d’énergie plus qu’appréciable.

Muscletech utilise un métabolite de la Leucine plus proche de l’anabolisme cellulaire

C’est finalement Muscletech qui a popularisé la Leucine avec Leukic puis Leukic Pro Series, un anabolisant naturel pas toujours bien compris des bodybuilders français quant à ses effets sur l’anabolisme et la prise de masse musculaire maigre. L’acide kétoisocaproique de calcium  possède le double avantage d’activer directement la synthèse des protéines intracellulaires tout en augmentant la concentration des récepteurs androgènes (ceux de vos hormones anabolisantes) pour optimiser la réception hormonale au cœur des cellules. Résultat : la réponse anabolisante est augmentée. Aujourd’hui, Leukic est utilisé par des milliers d’athlètes qui profitent d’une solution naturelle et performante pour prendre du muscle. Est-il cependant possible d’aller plus loin ?

HICA, l’acide alpha hydroxyisocaproique, au plus près de l’anabolisme musculaire

Vous l’avez compris, le Leucine, même si elle est efficace par elle-même, nécessite plusieurs transformations directes ou indirectes pour produire des effets plus prononcés sur la synthèse des protéines après l’exercice. C’est en cela que se différencie HICA, dont Labrada Nutrition fut un des premiers à utiliser dans ses compléments alimentaires. HICA se différencie de la Leucine et de ses métabolites (KIC ou HMB) dans le sens où il se trouve au plus près de la signalisation cellulaire qui déclenche l’hypertrophie des cellules musculaires ; un peu comme si vos fibres reconnaissaient HICA avant les autres.

Les études scientifiques sur ce nouveau métabolite de la Leucine

Cette particularité a permis au cours d’études en double aveugle de constater une augmentation du poids de corps des athlètes avec une accélération notable de la récupération physique après seulement deux à trois semaines de supplémentation. Les athlètes ont également profité d’une réduction des courbatures naturellement constatées le lendemain d’un entraînement intense, témoin des microdéchirures de vos fibres. En plus, si HICA possède tous les avantages de la Leucine, c’est un anabolisant naturel tout en étant anti-catabolisant. Il réduit l’impact négatif des entraînements les plus intenses et la libération de cortisol (l’hormone du catabolisme) pour favoriser le retour de l’anabolisme musculaire. Les fibres se régénèrent plus rapidement, l’hypertrophie est accentuée.

HICA vous donne les avantages d’un anabolisant et anti catabolisant naturel sans les effets secondaires généralement rencontrés avec des substances nocives pour l’organisme à court et à long terme. HICA, ou plus simplement, l’acide leucique (pour acide isocaproique) se retrouve à un pas à peine de l’anabolisme cellulaire, plus près que le HMB, ce qui explique en partie les différences de résultat. Sur plusieurs semaines, les effets de HICA joueront en faveur du développement du muscle maigre tout en accentuant vos niveaux d’énergie et de force à l’entraînement. Tout ceci, sans modifier votre fragile équilibre hormonal.

Pour résumé, Hica, c’est :

1.     Un soutien anabolisant naturel pour la construction musculaire et la force 2.     Une meilleure récupération physique à l’entraînement 3.     Une réduction des courbatures post-entraînement 24 à 48 heures après l’exercice

4.     Un ratio testostérone/cortisol amélioré

Déjà présent chez Labrada Nutrition avec HICA Max, cette molécule prometteuse est également présente dans la Série Signature de Ronnie Coleman et chez Scitec Nutrition. Démontré et validé par plusieurs études scientifiques sérieuses, n’hésitez pas vous aussi à tester les anticataboliques de demain, mais qui arrivent dès maintenant ! Vous pourrez retrouver une sélection de produits sur notre boutique partenaire.

Comments

comments

A lire aussi

Les bases de la nutrition

Irene

Sport et ramadan : comment s’entraîner et ne pas perdre de masse ?

Irene

Quels sont les bienfaits du yoga ashtanga ?

administrateur

La protéine de soja en nutrition et musculation

Irene

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Irene

Régime alimentaire pour la sèche : la diète cétogène

Irene