le-monde-actuel.fr
Image default
Forme & Beauté

Les meilleurs sports d’hiver pour votre programme muscu !

By Footbridge on 14/12/2011

Si vous êtes nouveau sur ce blog, vous pouvez vous abonner au feed RSS. Merci et bonne visite !

Ski nordique ou ski de randonnée ?

Le manteau neigeux commence à apparaître et certains d’entre vous ressente certainement l’appel de la montagne. Pourquoi ne pas faire de votre séjour aux sports d’hiver un atout dans votre programme d’entraînement? Pour ça il suffit de bien choisir votre sport et de comprendre les atouts de chacun. On a comparé pour vous le ski alpin, ski nordique, les raquettes, le ski de randonnée et le snowboard.

Programme et muscles travaillés

I. Ski Alpin

Muscles : quadriceps, ischio-jambiers

2. Ski Nordique

Muscles : quadriceps, ischio-jambiers et triceps

3. Snowboard

Muscles : quadriceps, ischio-jambiers et obliques

4. Raquettes

Muscles : quadriceps, ischio-jambiers et gastrocnemius (mollets)

5. Ski de randonnée

Muscles : quadriceps, ischio-jambiers et triceps.

Le ski de randonnée tout comme le ski nordique et les raquettes (si vous sortez des sentiers tous tracés) peuvent véritablement faire partie intégrante de votre programme cardio. L’avantage des raquettes est que la technique étant très simple, il n’y a pas de phase d’apprentissage. Cela signifie que si vous avez un bon niveau de cardio, vous pourrez attaquer les sorties relativement longues tout de suite et en tirer les bénéfices immédiatement.

Pour le ski nordique ainsi que le ski de randonnée, il faut un certain temps avant de pouvoir faire des parcours longs. Le ski nordique restant plus accessible que le ski de randonnée car il se pratique sur des pistes moins techniques. Vous serrez donc dans un premier temps limité par des problèmes techniques et peut être des bras épuisés plutôt que des problèmes de souffle.

Et les sports plus classiques ?
Le snowboard et le ski alpin sont souvent beaucoup plus tranquille et brûlent finalement assez peu de calories.  Avec tout le temps passé assis sur les télésièges, on passe relativement peu de temps a descendre et donc à « travailler ».

Pour les rendre plus efficaces, sortez des pistes et foncez dans la poudreuse, encadrés par un professionnel ou sur des lieux destinés a la pratique “libre“ et qui seront ainsi sécurisés. Enfin si vous voulez augmenter le travail des cuisses, les champs de bosses sont redoutables, après une journée passée dans les bosses vous devriez sentir vos quadriceps!

Le top 5

Le sport qui ressort au top en terme d’effort est définitivement le ski de randonnée car il allie les atouts du ski alpin et du ski nordique le tout hors piste donc avec une notion d’orientation non négligeable.
Vous pourrez en plus faire votre propre trace ce qui n’a pas de prix pour les amateurs de liberté. Attention tout de même : le ski hors piste reste une pratique à risque donc soyez bien conscients de risques et faites vous encadrer par un moniteur si vous n’êtes pas sûr de vos capacités.

Classement par calories consommées :

1.    Ski de randonnée

2.     Ski nordique

3.     Raquettes

4.     Snowboard

5.     Ski alpin

Ces sports faisant appel à différents groupes musculaires et surtout a différentes qualités musculaires et physiologiques, selon ce que vous souhaitez améliorer, vous devriez trouver ci-dessous un petit guide rapide.

Qualités

Puissance musculaire :

1. Ski alpin

2. Snowboard

3. Ski de randonnée (Descente)

Endurance

1. Ski nordique

2. Raquettes

3. Ski de randonnée (Montée)

Équilibre

1. Snowboard

2. Ski alpin

3. Ski de randonnée

N’oubliez pas non plus que le fait d’être en altitude va réduire vos capacités physiques notamment du fait d’un oxygène réduit ce qui va amener une fatigue de votre organisme beaucoup plus rapide qu’en vallée. Ceci dit si votre séjour est prolongé et que vous dépassez le stade d’adaptation, cela peut être un atout pour augmenter vos performances aérobie une fois redescendu au niveau de la mer et peut vous donner un avantage sur vos adversaires qui seraient rester en bas pendant leur préparation physique.

Pour les aspects négatifs, les expositions de plusieurs heures à l’altitude peuvent troubler la qualité du sommeil ou altérer les défenses immunitaires ce qui rend la récupération difficile en période de grosse charge de travail.

L’altitude n’est pas une baguette magique, elle ne propulsera pas un athlète débutant au niveau professionnel. Par contre, à bon niveau dans les sports d’endurance, elle peut déjà devenir un allié déterminant ce qui explique que de nombreux sportifs notamment les marathoniens l’utilisent en phase de préparation de compétition.

A vous les pistes !!

Amandine@FitForLife

Amandine Lacour, Manager et Personal Trainer FitForLife dans la région de Genève. Sa touche personnelle: une imagination débordante et un enthousiasme a toute épreuve !

www.fitforlife.fr

http://www.youtube.com/user/inspby

Comments

comments

A lire aussi

Comment mesurer ses progrès ? Les pièges à éviter

Irene

Perdre 10 kilos en 1 mois : Les 3 étapes prouvés Scientifiquement !

Irene

L’entraînement de musculation en superset

Irene

Comment faire pour avoir de gros bras ?

Irene

Des épaules musclées et en relief !

Irene

Les mouvements de la force athlétique (2/3) : le développé couché

Irene