le-monde-actuel.fr
Image default
Forme & Beauté

Les mouvements de la force athlétique (2/3) : le développé couché

By Footbridge on 22/11/2011

Si vous êtes nouveau sur ce blog, vous pouvez vous abonner au feed RSS. Merci et bonne visite !

Le développé couché, prise large

Le développé couché est un exercice roi, quasiment tous les pratiquants de musculation le travaillent et ce parfois jusqu’à obsession. Il est un peu la référence pour s’évaluer face aux autres.

En force athlétique, le mouvement est réglémenté : en bas du mouvement, la position doit être maintenue jusqu’au signal des juges et b

ien entendu l’amplitude doit être complète.

Les muscles sollicités au développé couché :

  • Principaux : pectoraux, deltoïdes (faisceau antérieur), triceps
  • Secondaires : grand dorsal, grand rond, trapèzes, biceps (chef court)

Les différentes formes de développé couché

  • Prise serrée : accentue le travail des triceps.
  • Prise large : les pectoraux sont plus sollicités.
  • Développé haltères : selon l’extension des coudes, l’accent peut être mis sur les pectoraux. Il est parfois une bonne alternative pour ceux qui ont du mal à progresser au développé avec barre
  • Développé incliné : est un exercice sollicitant majoritairement le faisceau claviculaire des pectoraux.
  • Développé décliné : c’est un exercice sollicitant majoritairement le faisceau abdominal (le bas) du grand pectoral.

La technique au développé couché

Le placement est primordial.

Si vous observez des « bencheurs », vous remarquerez que les meilleurs ont un « pontage » impressionnant. Ce pontage est une cambrure

qui dépend avant tout de votre souplesse au niveau de deux muscles que sont le psoas-iliaque et le droit antérieur. Cela leur permet d’avoir les épaules bien posées sur le banc et presque directement sous la barre.

Les fessiers restent sur le banc, veillez à recruter les dorsaux, ce sont des muscles puissants vous auriez tort de vous en priver. Le plus facile est de contracter les dorsaux de manière volontaire avant d’attaquer la phase de descente.

Les jambes fléchies, pieds plantés au sol afin de pousser. Si vous n’utilisez pas vos jambes, vous réduisez énormément votre capacité de puissance. Travaillez votre placement de pieds jusqu’à trouver une position vous permettant de pousser avec vos jambes et vous devriez voir vos performances décoller.

Les fessiers, les épaules et la tête sont les trois points d’appui sur le banc, ce qui signifie qu’ils doivent toujours être au contact du banc contrairement à ce que l’on voit souvent fait à la salle.

Selon vos points forts, vous pouvez tester les différentes prises (voir plus haut). Plus votre prise est large, plus vous réduisez l’amplitude du mouvement et donc plus vous pourrez prendre lourd.

Les exercices complémentaires pour progresser :

Pour les pectoraux :

  • Ecartés haltères
  • Développé couché haltères
  • Pompes
  • Ecartés à la poulie vis-à-vis
  • Pull over

Pour les triceps :

  • Dips
  • Extension triceps à la poulie
  • Extension nuque

Bien sur, comme on en a parlé plus haut, les jambes interviennent donc pour progresser au développé couché ne négligez pas les exercices de squats, soulevé de terre, fentes, presse, …

J’espère que vos performances au développé couché vont décoller grâce à ces quelques conseils.

Amandine@FitForLife

Amandine Lacour, Manager et Personal Trainer FitForLife dans la région de Genève. Sa touche personnelle: une imagination débordante et un enthousiasme a toute épreuve !

www.fitforlife.fr

http://www.youtube.com/user/inspby

Comments

comments

A lire aussi

Le guide de la musculation pour adolescent

Irene

Des épaules musclées et en relief !

Irene

Comment mesurer ses progrès ? Les pièges à éviter

Irene

Perdre 10 kilos en 2 mois : Les 3 étapes prouvés Scientifiquement !

Irene

8 GROS Mensonges sur la perte de poids : Les 3 étapes prouvés Scientifiquement !

Irene

Les 6 erreurs à éviter lorsque l’on débute en musculation

Irene