le-monde-actuel.fr
Image default
Forme & Beauté

Tennis et musculation : un cardio de plus ?

By Footbridge on 24/05/2011

Si vous êtes nouveau sur ce blog, vous pouvez vous abonner au feed RSS. Merci et bonne visite !

Tennis et musculation

Cela ne vous aura surement pas échappé, Roland Garros a commencé et on ne peut donc plus allumer la télé ou ouvrir un journal sans qu’on ne nous parle de tennis. Si tout cela vous donne l’envie de fouler la terre battue d’un court de tennis pour changer un peu la routine de votre programme, voilà quelques idées et analyses sur le sujet !

Le tennis en substitut de l’activité aérobie ?

Le tennis n’est pas le sport qui va vous permettre de sculpter ou de travailler les muscles de l’ensemble du corps. Bien sûr, cela travaillera les bras (ou plutôt un bras), un peu les jambes également, mais ce ne sera pas l’équivalent d’une séance de musculation complète. Par contre, ce que le tennis peut faire c’est vous essouffler et vous faire faire un effort sur la durée. Autrement dit, cela pourrait être un bon substitut à l’entraînement « cardio » (qui fait monter le rythme cardiaque) qui est nécessaire à un programme notamment pour brûler les graisses (dans le cadre d’une sèche). En effet dans les séances de cardio, il est important de savoir se renouveler, éviter la routine et la lassitude, surtout si vous faites 3 à 6 séances de cardio par semaine ! Faire une séance de tennis peut donc être une bonne activité en remplacement du « cardio ».

Oui mais… attention, car le tennis n’est pas une activité « aérobie ». Autrement dit l’effort que l’on fournit en tennis est sans arrêt interrompu : on va faire un effort pendant un échange, accélérer, changer de rythme, puis à nouveau retomber au repos une fois l’effort accompli. C’est du « stop/go/stop/go » sans arrêt. Cela ressemble vaguement à de l’entraînement par intervalles, mais à la nuance près que l’on retombe complètement à l’arrêt entre les balles. Difficile dans ces conditions d’arriver à un « bon » exercice cardio, autrement dit un exercice qui permet de maintenir en permanence le cœur à un rythme dans la zone. Ce n’est donc pas malheureusement le meilleur exercice pour brûler les graisses !

Niveau calories et rythme cardiaque, c’est un peu pareil. Une heure de course à une allure modérée à rapide (10km/h) brûle pour une personne de 70kg environ 630 calories. Une heure de tennis pour la même personne permet de brûler « seulement » 420 calories. Le rythme cardiaque moyen est également inférieur. Il culmine à des pics plus élevés lors des échanges, mais stagne à un niveau plus bas entre les balles. Le tennis n’est donc pas l’exercice idéal dans le cadre d’un programme pour « sécher ».

Comment l’intégrer dans un programme ?

Faut-il pour autant mettre le tennis au placard et le rayer de la liste des sports possibles pour le cardio ? Pas forcément. Le tennis est plus « fun », original et technique que de faire un simple jogging ! Il peut donc vous permettre, une fois de temps en temps (une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines par exemple) de vous permettre de changer un peu de votre routine et donc de vous aider à tenir sur la durée en évitant la lassitude. Dans ce cas, vous pouvez mettre une séance de tennis pour une séance de cardio, et la customiser en faisant attention aux points suivants :

  • Jouer en match simple ou face à un lance-balles pour forcer plus de déplacement, une plus grande couverture de terrain et donc un effort plus important au global.
  • Ne pas hésiter à courir sur les balles, à se battre sur chaque échange pour que vous sentiez l’effort et l’intensité de l’exercice.
  • Entre les balles, continuez à sautiller, à maintenir le rythme, pour éviter que le rythme cardiaque ne retombe.
  • Modulez la durée du jeu pour arriver à la même quantité de calories brûlée : si par exemple dans votre programme vous allez courir 20mn, alors faites 30mn de tennis intense pour arriver au même nombre de calories. Si vous courez 30mn, alors prévoyez 45mn de tennis, si vous courez 40mn, prévoyez 1h de tennis, à un rythme élevé.

Autre variante possible : le squash, qui, s’il est moins tactique et prenant que le tennis (quoique…) est un peu plus intense et rythmé.

On dit en général qu’on garde la forme pour pouvoir bien jouer au tennis et non l’inverse… c’est vrai au regard des données factuelles sur le jeu, qui n’est pas un exercice idéal pour le cardio. Cependant, en modulant  un peu le jeu de tennis, on peut arriver à insérer ponctuellement une séance en remplacement d’un exercice cardio plus classique afin de briser la routine et de repartir de plus belle. A vous de tester !

A vos succès sportifs !

Fabien

Comments

comments

A lire aussi

10 exercices pour faire un entraînement fonctionnel (2/2)

Irene

Les Abdominaux

Irene

Des épaules musclées et en relief !

Irene

Footbridge

Irene

Tout savoir sur la récupération active

Irene

Les mouvements de la Force Athlétique 1/3 : le Squat (Flexion de Jambes)

Irene